Majorité Municipale

« ENSEMBLE POURSUIVONS >> 

Un conseil municipal est constitué d’une majorité et d’une opposition, c’est l’essence même de la Démocratie. Même si il y a une majorité, les grandes orientations de la gestion communale doivent être le résultat de débats auxquels chacun, qu’il soit dans la majorité ou pas, peut apporter sa contribution.

Sur une commune comme Fontenay, le débat devrait avoir lieu (comme cela a été le cas dans le passé) ; mais, avec une opposition comme celle de l’Union pour Fontenay, cela paraît impossible : depuis 18 mois, l’opposition est systématique, caractérisée par des dénigrements, des attaques personnelles et même des déclarations mensongères mettant en cause l’honnêteté du Maire qui n’a pas accepté et a porté plainte pour propos diffamatoires. Des critiques, des dénigrements mais jamais de contre-propositions … ou plutôt si : des propositions comme : « Il faut baisser les dépenses de fonctionnement ! » Lesquelles ? Comment ?

On affirme que les missions de la police municipale ne sont pas claires ...  Elles ont été définies en 2010 (par un groupe de travail auquel avait participé le chef de l’opposition) …. On dit que la ville est sale (nous n’utiliserons pas la vulgarité de la dernière tribune libre de l’opposition) mais on ne se préoccupe pas de savoir comment le personnel accueille ce genre d’anathème !!!

 Ce n’est pas notre conception du débat démocratique, nous sommes sur le registre des idées et nous respectons les personnes, élus ou personnel communal.

Les adjoints, dans le dernier flash info, ont été insultés par l’opposition, l’insulte étant l’arme des faibles, utilisée quand on ne sait plus quoi dire.

Quant à nous, nous ne sommes pas parfaits, il peut y avoir des améliorations dans notre gestion mais ce n’est pas en nous agressant verbalement par média interposé que nous progresserons.

Mais il est clair que si le ton de l’opposition ne change pas, nous resterons frileux pour toute forme de collaboration … mais nous n’avons qu’un objectif : le bien-être des Trésifontains en mettant un point d’honneur à respecter nos engagements.

 

                                                                                                         Octobre 2015

 

www.ensemble-poursuivons.fr
contact@ensemble-poursuivons.fr

 


Minorité Municipale

"  UNION POUR FONTENAY "

Les multiples facettes de la majorité

- Le conseil municipal devrait être un lieu de débats et d’échanges entre tous les conseillers municipaux. Mais il s’agit le plus souvent que d’une chambre d’enregistrement de projets élaborés ailleurs (pas forcément en commissions), en catimini. Or, dès que nous émettons des propositions, formulons des remarques ou posons des questions (notamment sur l’utilisation de l’argent public), la plupart des membres de l’actuelle majorité adoptent une attitude méprisante (parfois agressive) à notre égard, répondant de manière évasive pour détourner l’attention… Les procès-verbaux de ces conseils sont très souvent incomplets, voire erronés. La transparence dont nous aurions tous besoin n’est pas au rendez-vous.

- En commissions municipales, le climat est plus détendu, ils sont demandeurs de propositions et d’idées, ce à quoi nous travaillons. Mais l’attitude méprisante est sous-jacente : M. Rossilli refuse depuis quelques semaines de nous transmettre les comptes rendus de ces commissions. Va-t-il changer d’attitude ? Ce mode opératoire n’apaisera aucunement les relations et échanges en conseil municipal et démontre un renfermement sur soi. Des décisions sont même prises en dehors des commissions, en cachette.

- En matière de sécurité publique, comment peut-on se justifier et se féliciter d’avoir une politique efficace par le simple fait de poser des coussins berlinois sur la voirie… ? Ridicule.

Certes, il y a le projet de mettre en place la vidéoprotection, mais quel projet ?

Pour notre part, nous souhaitons un projet moderne et efficace avec une vidéoprotection reliée à un centre opérationnel de contrôle en continu et en temps réel, réactif 24 h sur 24 h en liaison permanente avec les forces de l’ordre.

En attendant, quelles sont les missions de notre police municipale ? Quelle est sa visibilité sur notre territoire ? De ceci, M. Rossilli ne dit rien. Quelles sont ses actions contre la recrudescence des vols et le vandalisme des véhicules ou des installations (abris-bus, etc.) dans notre ville depuis avril 2015 ? Pour l’instant, il se contente de poudre aux yeux. Une vraie politique de sécurité publique ne peut pas se limiter à un édito dans un Flash Infos (septembre 2015).

- Concernant les finances communales et les impositions locales, la duperie est à son comble.

En 2014 et 2015, les bases fiscales des impôts locaux ont augmenté à chaque fois de 0,9 % (bien plus que l’inflation).

En 2015, les tarifs périscolaires prennent 5 %. Après l’envolée des prix de l’eau (du fait de la délégation de service public votée par une grande partie des membres de l’actuelle majorité, mandat précédent), la taxe communale sur la consommation finale d’électricité va exploser de 41,6 %. L’actuelle majorité a voté la hausse d’un coefficient de calcul de 6 à 8,5 pour calculer cette taxe (conseil municipal du 24 septembre 2015).

Surveillez votre prochaine facture d’électricité dans les mois à venir pour constater que cette hausse incombe uniquement aux membres d’Ensemble poursuivons.

Pour votre information, si l’on prend en compte les derniers propos de M. Rossilli (conseil du 24 septembre dernier) concernant le fait de pallier la baisse des dotations de l’État, nous devons craindre une hausse des taux d’imposition pour 2016. Il nous expliquera que ce n’est pas de sa faute, mais celle de l’État. La réduction des dépenses de fonctionnement est une des pistes à entrevoir, avant de s’attaquer immédiatement au portefeuille des Trésifontains.

- Nous pourrions continuer d’égrener les multiples facettes de la majorité, mais ils répondront que nous sommes les vilains petits canards minoritaires qui s’opposent à tout pour le plaisir de s’opposer et qui les empêchent surtout de poursuivre leur ronronnement pour la gestion de Fontenay.

Pourtant, grâce à l’action de Mme Benard et d’une conseillère de la majorité, l’espace jeunesse a été sauvé de justesse en commission municipale. L’idée de Mmes Benard et Joigneaux d’affecter des animateurs du centre à cet espace a pourtant été reprise (après avoir été critiquée et décriée) et devrait permettre de le relancer.

C’est tout le sens de nos interventions en commissions et au conseil municipal. Comme vous, nous sommes pour plus d’information et de transparence.

 

Thierry Roquincourt / Corinne Loire / Thierry Leleux / Valérie Benard
Dominique Bonneau / Séverine Joigneaux

unionpourfontenay@yahoo.fr
http://unionpourfontenay.blog4ever.com


 
Retour vers le haut
drapeau allemand drapeau italien drapeau anglais